Actualités

Carte blanche à Emmanuelle Fontelaye

Jeudi, Novembre 24, 2016 - 14:57

Carte blanche à Emmanuelle Fontelaye

American crime story - The people vs O.J. Simpson
Série télévisée américaine, 2016, réalisée par Larry Karaszewski et Scott Alexander
 
Diffusée en France ce mois-ci, la première saison de cette série se penche sur le procès d'Orenthal James Simpson (dit O.J. Simpson), un célèbre joueur de football afro-américain, accusé en 1994 du double homicide de son ex-femme et de son compagnon.
Elle revient intelligemment sur les ingrédients qui ont fait de ce procès un phénomène médiatique et historique.
 
Face à des preuves accablantes mais plaidant son innocence, O.J. Simpson (joué par Cuba Gooding Jr) s’entoure d'une équipe d'avocats de haut vol : Robert Shapiro, son avocat principal très vite destitué (interprété par un John Travolta méconnaissable), Robert Kadarshian (le père de la tribu Kadarshian, marque le grand retour de David Schwimmer, notre Ross préféré), Johnnie Cochran, célèbre avocat engagé dans la lutte contre les inégalités raciales (avocat plus tard de Mickael Jackson).
Leur stratégie de défense : les preuves ont été trafiquées par un policier raciste souhaitant montrer l’exemple en condamnant une personnalité importante de la communauté noire-américaine.
C’est ainsi qu’après plus de 10 mois d’un procès très documenté (environ 150 témoins ont été appelés à la barre) et sur médiatisé, le verdict est annoncé devant près de 140 millions de téléspectateurs : O.J. Simpson est jugé non coupable.
 
En 10 épisodes, la série nous plonge non seulement dans la psychologie trouble du personnage mais surtout dans les méandres du système judiciaire américain. Elle pénètre dans l’Amérique des conflits raciaux, des luttes de classe, montre une fois encore la puissance des médias et de l’opinion publique dans l’application de la justice.